ALM : Asset and Liability Management

L’ALM est le sigle sous lequel est désigné l’Asset and Liability Management. Ces termes anglais sous traduits sous les mots Gestion Actif-Passif. Ces deux parties du bilan comptable constituent le principal objet de ce mode de gestion.

Qu’est-ce que l’ALM ?

L’ALM est le sigle sous lequel est désigné l’Asset and Liability Management. Ces termes anglais sous traduits sous les mots Gestion actif-Passif. Ces deux parties du bilan comptable constituent le principal objet de ce mode de gestion : l’Asset and Liability Management poursuit la vocation de garantir l’équilibre de ces deux volets. Ce, de manière à s’assurer que l’entreprise dispose toujours de ressources financières qui lui permet d’assumer ses charges et/ou de rembourser les emprunts qu’elle a contractées. Parallèlement à cela, la Gestion actif-Passif poursuit aussi l’objectif d’assurer un meilleur fonctionnement de l’entreprise. En d’autres termes, l’ALM se présente comme une méthode qui œuvre pour augmenter la performance de cette dernière. L’on notera, par ailleurs, que la gestion actif Passif a aussi pour objet d’amoindrir les impacts négatifs inhérents aux risques financiers.

La Gestion Actif-Passif peut ainsi se définir comme un mode de gestion qui a un double but : d’une part, celui de garantir la solvabilité de l’entreprise et, d’autre part, d’améliorer son rendement. Pour ce faire, une part de l’ALM consiste à collecter toutes les données relatives à l’actif et au passif de l’entreprise dans le dessein d’assurer une certaine égalité entre les ressources et les charges de la société. De ces principales vocations découlent quelques missions inhérentes à l’ALM : il peut, par exemple, consister à trouver de nouvelles activités pour générer plus de ressources financières pour l’entreprise de manière à ce qu’elle puisse, d’une part, rembourser ses dettes et, d’autre part, à optimiser ses bénéfices. Par conséquent, la gestion Actif-Passif consiste aussi à assurer que la valeur des capitaux soit égale à celle à l’ensemble formée par les dettes et les charges de l’entreprise.

Qui pratique l’ALM ?

Les types d’entreprise ayant recours à la Gestion actif-Passif peuvent varier. C’est ainsi que l’on peut retrouver des banques, des entreprises exerçant en dehors du cadre financier ou encore des gestionnaires de fonds, etc. L’on notera, dans ce cadre que selon les caractéristiques de l’entreprise, la facette sous laquelle se matérialisera l’ALM sera différente.

L’aspect opérationnel de l’ALM

D’une manière générale, la Gestion actif-Passif se concentre principalement sur le risque de liquidité, celui de change ainsi que celui de taux.

Dans le dessein d’assumer de manière efficace les rôles qui lui sont confiés, l’Asset and Liability Management transite nécessairement par l’évaluation des risques qui consiste généralement à collecter toutes les informations nécessaires et à les analyser. Ce sont les résultats de ladite analyse qui offriront la possibilité de déterminer les financements et/ou les placements les plus indiqués.

Autres articles à lire

  • Dictionnaire fiscal | amende fiscale

    Définition d’une amende fiscale : les amendes ou pénalités pécuniaires applicables en droit fiscal sont particulièrement diversifiées. Elles peuvent toutefois être regroupées en quatre catégories, chacune sanctionnant plus généralement une infraction déterminée :

  • Finance : Couverture

    La couverture financière est une action qui vise à réduire le risque qu’une position génère. Il existe deux possibilités :

  • Le marché de gré à gré

    Le marché boursier qui est le lieu de rencontre des entreprises à la recherche de fonds et des investisseurs, est très réglementé et uniformisé et de ce fait est plutôt réservé aux grandes entreprises. Pour les sociétés à taille réduite, le recours aux fonds peut se faire sur un marché de gré à gré ou out of counter (OTC) comme le célèbre nasdaq aux Etats-Unis.

  • Finance : ETF - Exchange Traded Fund ou tracker

    L’ETF ou tracker est l’abréviation d’Exchange Traded Fund. Il s’agit plus précisément d’un fond de placement collectif qui reflète les performances d’un indice ou d’un ensemble d’actions. Concrètement, il s’agit donc de produits financiers qui donnent des informations aussi intéressantes qu’utiles dans le monde de la finance.

  • Dictionnaire fiscal | contribuable

    Définition : Terme désignant en principe toute personne astreinte au paiement d’un impôt calculé en fonction de ses facultés contributives ;