PTZ+ : une disposition plus profitable pour les acquéreurs de logement HLM

Une disposition plus profitable a été mise en place dans le cadre de la loi Alur afin d’aider les locataires d’un appartement HLM à acquérir leur logement. Les conditions d’obtention du PTZ+ (Prêt à taux zéro renforcé) ont été assouplies pour eux.

Les conditions d’éligibilité

L’accès à la propriété est très difficile pour les locataires qui rêvent d’acquérir leur habitat. Pour leur donner un coup de pouce à ceux qui souhaitent acheter un logement en HLM (Habitation à loyer modéré), ils peuvent prétendre aux avantages liés au PTZ+. Pour être éligible à ce prêt, il faut que le coût de l’appartement soit inférieur de 10% au moins par rapport à son évaluation administrative établie par France Domaine. Auparavant, cette décote devait être de 35%.

Le PTZ+ n’est pas prévu pour financer l’achat d’un bien immobilier ancien. Une exception a quand même été accordée pour les occupants d’un logement en HLM ou pour les locataires d’un organisme vendeur dans un département s’il s’agit d’un appartement vacant. Pour pouvoir être mis en vente, le logement concerné doit se trouver dans un immeuble collectif. L’OPHLM qui en est propriétaire doit l’avoir bâti ou acheté depuis au moins 10 ans, sauf si la Préfecture délivre une dérogation spéciale. En outre, le logement social existant doit être décent.

D’autres critères

Comme les prétendants à une telle propriété sont souvent en situation de précarité, la loi Alur impose la mise aux normes des appartements proposés à la vente. Les logements doivent répondre aux critères de performance énergétique minimale. Toutefois, cette condition n’est pas exigée si la transaction se fait entre organismes d’HLM ou si l’achat est réalisé par une Société d’économie mixte (SEM) ou un organisme agréé par l’État dans le domaine de l’ouvrage d’insertion.

Pour bénéficier du PTZ+, il faut que le logement soit la résidence principale de l’acquéreur, celui-ci devant occuper l’appartement pendant au moins 8 mois dans l’année. Un emprunteur peut cependant avoir ce prêt s’il n’est pas en mesure de remplir cette condition pour un motif majeur, pour des raisons professionnelles ou sanitaires. Ce prêt peut aussi être accordé pour le financement d’un habitat destiné à être la résidence principale d’une personne au moment où elle sera retraitée. Son départ à la retraite doit être prévu dans un délai de 6 ans au maximum.

Autres articles à lire

  • Crédit immobilier : vers une hausse des taux d’intérêt avant fin 2015 ?

    Projetez-vous d’investir dans l’immobilier afin de profiter du niveau historiquement bas des taux d’intérêt ? N’attendez plus longtemps pour vous décider ! Les professionnels du secteur prévoient une augmentation avant la fin de l’année.

  • S’endetter pour profiter des taux bas : le contexte est-il opportun ?

    De nombreuses personnes souhaitent profiter des taux très attractifs des crédits immobiliers qui sont maintenant à des niveaux historiquement bas. Découvrez les conseils judicieux des spécialistes.

  • Crédit immobilier, découvrez comment ça marche ?

    Vous voulez investir dans l’immobilier pourtant vous manquez de financement ? Souscrire à un crédit immobilier sera pour vous une solution bien réfléchie. Découvrez comment faire ?

  • Crédit immobilier : comment économiser sur l’assurance ?

    La conjoncture pousse les ménages à chercher tous les moyens pour réaliser des économies conséquentes. La loi Bourquin est un coup de pouce pour les Français qui peuvent désormais renégocier leur contrat d’assurance crédit à tout moment.

  • Souscrire un crédit immobilier sans apport

    Le crédit immobilier est une solution idéale pour devenir propriétaire sans avoir à faire des économies pendant plusieurs années. Généralement, les établissements de crédit demandent un apport personnel de l’emprunteur avant d’octroyer le crédit. Mais il n’est pas non plus impossible de demander un crédit immobilier sans apport personnel.