Ce qu’il faut savoir pour acheter un bien à l’Etat français

L’Etat français dispose d’un patrimoine immobilier d’une valeur de plusieurs dizaines de milliards d’euros et chaque année, plusieurs biens sont mis en vente. Voici quelques conseils si vous voulez acquérir un bien mis en vente par l’Etat.

Les types de biens mis en vente

Durant l’année 2011, la cession d’une partie du patrimoine immobilier de l’Etat a rapporté à la caisse publique un peu moins de 600 millions d’euros. Depuis 2007, le nombre de ventes a connu une hausse exponentielle, non seulement pour permettre la rénovation de nombreux bâtiments publics en fonction, mais également pour aider à financer le désendettement du pays. Il faut savoir qu’en 2014, la proportion accordée au désendettement sera de 30% de la somme totale des ventes, contre 20% en 2012.

En plus des hôtels particuliers et des châteaux qui attirent souvent des clients prestigieux, l’Etat français met également en vente des casernes, d’anciens logements, des bureaux, des terrains et même d’anciennes prisons. Parmi les biens les plus importants déjà vendus, on peut citer l’édifice qui a autrefois abrité le siège de Météo France, vendu aux Russes pour la somme de 60 millions d’euros. D’autres investisseurs internationaux comme les Chinois et les Qataris manifestent également leur intérêt pour des édifices proposés à la vente.

Les démarches pour acquérir un bien public mis en vente

L’achat d’un bien immobilier auprès de l’Etat français implique davantage de procédure qu’un achat effectué auprès d’un particulier ou d’une agence. Avant tout, il faut consulter les offres disponibles auprès de France Domaine. Ces offres sont accessibles sur le site www.budget.gouv.fr/cessions. Les biens sont catégorisés en trois selon la localisation des biens, à savoir Paris, l’Île-de-France et le reste de la France. Si vous envisagez un achat, il faut par ailleurs savoir que le site consacré du ministère du Budget affiche des prévisions de vente pour les années à venir.

La vente d’un bien par l’Etat se fait en majorité par appel d’offre. Si le prix proposé par les soumissionnaires n’atteint pas le minima du marché, aucune cession n’est alors effectuée. Néanmoins, l’Etat n’affiche pas ce prix minimal demandé. A chaque édifice ou terrain est attribué un cahier des charges qui fixe précisément toutes les modalités de mise en vente. Une caution est demandée à tous ceux qui soumettent une proposition.

Autres articles à lire

  • L’augmentation des loyers : ce qu’il faut savoir

    Au cours de cette dernière décennie, les loyers dans les grandes villes ont augmenté d’une façon considérable. Que vous soyez locataire ou bailleur, il serait intéressant de connaître la réglementation en vigueur sur le mode de fixation des loyers.

  • Les conseils pour vendre un logement ancien

    Alors que la vente des logements anciens stagne, il est primordial de savoir mettre en valeur son bien immobilier si on désire le proposer à la vente. Il ne suffit plus de laisser votre maison aux mains d’une agence immobilière pour s’assurer d’une transaction réussie et surtout au bon prix. Découvrez quelques conseils pour mieux vendre votre logement ancien.

  • Investir malin : misez sur l’immobilier

    Comme le contexte économique demeure maussade en raison de la crise qui perdure, bon nombre d’investisseurs cherchent la meilleure manière de sécuriser leur patrimoine. Pour investir malin dans cette conjoncture incertaine, il est préférable de miser sur l’immobilier.

  • Logement : Etiquette énergétique en vigueur à partir de janvier 2011

    Le secteur de l’immobilier innove ! L’affichage de l’étiquette énergétique est désormais obligatoire dans les annonces de vente et de location des logements.

  • Logement neuf de 70m² : 8 ans de salaire pour l’acheter !

    Le Royaume-Uni et la France figurent parmi les pays où les tarifs des biens immobiliers sont les plus élevés en Europe. En France, un ménage voulant acheter un logement neuf de 70m² doit débourser l’équivalent de 8 ans de salaire.