Baisse des nouvelles constructions au premier trimestre 2012

Le secteur de l’immobilier neuf fait grise mine au cours de trois premiers mois de cette année 2012. En effet, le nombre de nouvelles mises en chantier a enregistré une baisse de 12,9 % par rapport au premier trimestre de l’année dernière.

Le rabotage du Scellier en cause

Avec un total de seulement 83.207 entre janvier et mars, le nombre de nouvelles mises en chantier immobilier a considérablement baissé si l’on se réfère aux chiffres de la même période de l’année dernière. Première cause de cette baisse qui a atteint 12,9 %, la baisse des avantages de la loi Scellier a fortement découragé les promoteurs à entamer de nouvelles constructions pour un usage locatif. En effet, le taux de réduction d’impôts applicable est aujourd’hui de 13 % pour les bâtiments à basse consommation, contre 22 % en 2011.

En plus du rabotage du dispositif Scellier, la baisse de la capacité des ménages français à emprunter est également mise en cause. En deux années, plus précisément entre 2007 et 2009, cette capacité d’emprunt a baissé de 7 %. Depuis le début des années 2000 jusqu’à la crise financière de 2008, c’est la hausse constante de cette capacité qui a permis au secteur de l’immobilier français d’enregistrer une hausse exponentielle. Aujourd’hui, le secteur enregistre une correction.

Prix en baisse de 15 % jusqu’en 2013

Selon l’agence de notation Standard & Poor’s, le prix de l’immobilier à usage résidentiel en France devrait connaitre une baisse de 15 % jusqu’à la fin de l’année 2013. Le chiffre publié par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) est moins alarmant et table sur une chute de prix inférieure à 5 %. Dans tous les cas, une tendance à la baisse sera observée dans toute la France au cours des mois qui suivent.

En ce qui concerne les logements anciens, le réseau Century 21 a annoncé une baisse des transactions atteignant 11,4 % au premier trimestre de cette année. Cette baisse est encore plus marquée dans la région Ile-de-France avec un nombre de transactions qui a baissé de plus de 15 %. Il est à noter qu’au mois de février, la Banque de France a annoncé une baisse de 49 % du montant du crédit immobilier par rapport à février 2011.

Autres articles à lire

  • Le dispositif "Louer abordable" : les points essentiels à savoir

    Le dispositif « Louer abordable » est une aide aussi bien pour les locataires que pour les propriétaires. Selon la ministre du Logement, l’objectif est de remettre environ 50 000 logements sur le marché à des loyers inférieurs à ceux du parc privé.

  • Agent immobilier : reconnaître le bon professionnel

    D’après les agents immobiliers, 50 % des transactions se font entre particuliers, car ces derniers font confiance aux petites annonces dans les journaux. Pourtant, faire appel à ces professionnels est recommandé.

  • Immobilier : l’hécatombe du marché des résidences secondaires

    Les perspectives sont sombres pour les agents immobiliers et de nombreux propriétaires. Depuis le début de cette année 2013, les prix et les transactions baissent de manière vertigineuse sur le marché des résidences secondaires.

  • Loyer conventionné social : comment ça marche ?

    Le loyer conventionné social s’applique lorsque le bien a fait l’objet d’une convention entre l’organisme qui le gère ou son propriétaire bailleur, et l’État. Pour bénéficier d’un tel loyer, le locataire doit répondre à certaines conditions, liées entre autres à ses ressources. En tant que bailleur, vous avez beaucoup à gagner à l’application d’un loyer conventionné social.

  • Immobilier : focus sur le pouvoir d’achat des Français

    Une étude réalisée conjointement par deux grandes enseignes du secteur, à savoir Empruntis.com et Meilleursagents.com, a révélé que le pouvoir d’achat des Français n’a cessé de s’effriter au cours des onze dernières années. Entre 2000 et 2011, la perte est estimée à 20m².