Marché de l’automobile : la fin de l’année sera difficile

Les prévisions portent sur une fin d’année difficile pour le marché de l’automobile. Les statistiques ont en effet démontré une baisse sensible des immatriculations de voitures neuves en octobre.

La disparition de la prime à la casse

Selon les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d’automobiles, les ventes de véhicules neufs en France ont diminué de 18,7 % sur une année. Les prévisionnistes concluent ainsi que la fin de l’année sera difficile pour le marché de l’automobile. Cette tendance baissière est surtout due à la suppression du système de la prime à la casse et si on se réfère aux réalisations en 2009, la conjoncture semble de plus en plus défavorable pour cette branche de l’économie.

Le CCFA estime que les ventes réalisées au cours de l’année 2009 ont été gonflées par l’instauration du dispositif de la prime à la casse. Grâce à cette mesure visant à appuyer le secteur qui a été durement frappé par la crise, les acquéreurs pouvaient bénéficier d’un bonus fiscal de 1.000 euros pour l’achat d’une voiture neuve. Le rebond a été spectaculaire. Durant le dernier trimestre 2009, le nombre des immatriculations a augmenté progressivement de 20,1 % en octobre pour atteindre 48,6 % en décembre.

Baisse du marché de l’automobile : les marques étrangères sont aussi touchées

Le comparatif semble désavantageux pour l’année 2010. La réduction du montant de la prime à la casse à 500 euros, depuis le 1er juillet, a eu une incidence fâcheuse sur les ventes de voitures neuves. Comme cette mesure incitative va complètement disparaître à la fin de l’année, la tendance à la baisse sera de plus en plus accentuée dans le secteur. Les analystes s’attendent à ce que le nombre des enregistrements se réduise davantage pour novembre et décembre. La fin de l’année s’annonce vraiment difficile pour le marché de l’automobile !

Cette retombée des ventes durant le mois d’octobre touche l’ensemble du marché de l’automobile. La diminution des immatriculations concerne aussi bien les véhicules de marque étrangère que les voitures de marque française. Les ventes du groupe PSA Peugeot Citroën ont ainsi reculé de 17,3 %. La situation est encore pire pour le groupe Renault dont les ventes ont chuté de 21,9%. On a même constaté un repli de 13,2 % pour les ventes de Dacia. Pourtant, le marché de cette gamme low-cost de Renault était florissant jusqu’en septembre dernier.

Autres articles à lire

  • Grèce : les grandes lignes du plan d’aide

    À l’heure actuelle, faire des sacrifices est impératif pour la Grèce dans la perspective d’un redressement économique. Athènes ayant proposé un programme draconien, un plan d’aide de 110 milliards sera accordé à la Grèce.

  • Le contrôle et la création du dollar américain

    Tout tourne autour de la réserve fédérale, une banque privée à qui on a donné le monopole de la création de la monnaie papier. Chaque billet de 100 dollars que le système de réserve fédérale imprime, et qui est vendu au gourernement des Etats-Unis à sa valeur nominale, représente un prêt de 100 dollars.

  • Les parcs d’attractions attirent de plus en plus de visiteurs

    Les statistiques ont démontré que les parcs d’attractions attirent de plus en plus de visiteurs. La plupart des espaces de loisirs ont ainsi enregistré une hausse de leurs activités touristiques.

  • Toyota veut être rassurante : aucun impact du séisme en Europe

    Le récent tremblement de terre et le tsunami qui ont durement frappé le Japon ont engendré de graves conséquences sur l’ensemble des secteurs d’activités de l’archipel nippon. Toyota veut toutefois être rassurante et informe qu’aucun impact du séisme ne sera ressenti en Europe.

  • La consommation des seniors, une piste pour la relance économique

    Les analystes ont constaté que les personnes âgées ont toujours été une cible négligée jusqu’ici. Il apparaît, cependant, que la consommation des seniors constitue une piste pour la relance économique.