Bilan très encourageant des soldes d’été 2011 de Brandalley

Spécialiste des soldes et ventes privées d’accessoires et de vêtements en ligne, Brandalley a clôturé ses soldes le 26 juillet 2011. Le bilan s’annonce positif avec une augmentation des commandes atteignant les 75% en comparaison avec les soldes de l’année passée. Avec ces chiffres encourageant, le site de ventes privées en ligne conforte l’engouement des internautes pour chercher et acheter des articles de mode en soldes sur le Net. Explications.

75% de visiteurs en plus sur Brandalley durant les soldes d’été 2011

A quelques jours de la clôture des soldes d’été, Brandalley révélait déjà un bilan plus que positif, s’expliquant essentiellement par une hausse de 75% des transactions enregistrées par rapport aux soldes de l’an 2010. Si en effet, le panier moyen totalisait 70 euros pour les soldes d’été 2010, cette année un internaute à effectué en moyenne un achat de trois articles pour 76 euros. Dès la première matinée, près de 875 000 internautes sont venus sur le site de Brandalley, attirés par les soldes qui sont allées jusqu’à -90% en ce qui concerne des articles de mode issus des collections précédentes et des réductions de l’ordre de -30% à -50% pour des articles de la dernière mode – de la collection été 2011. Avec des prix de ventes aussi attrayants, Brandalley mise également sur un système de vente tout aussi séduisant. Au-delà de 80 euros d’achat, Brandalley s’engage, en effet, à rembourser les frais de livraison dans le cas où il y a retour des articles. Les cyberacheteurs ont également la possibilité de pouvoir régler leur achat par carte bancaire en trois fois.

Des chiffres en hausse

Brandalley avance aussi les mauvaises conditions météorologiques pour expliquer ce grand boom de visites et de commandes réalisées sur le site. Les mobinautes étaient également nombreux à visiter le site durant le premier jour. Ils étaient près de 75 000. Plusieurs vêtements et accessoires pour l’été ont été écoulés, dont notamment des jeans, des robes, des chaussures légères fermées, des tee-shirts manches courtes ainsi que des polos pour les hommes, de la lingerie et des lunettes de soleil. Des pièces vestimentaires plus chaudes comme des sweats, des pulls légers ou encore des blousons ont également été vendus.

En termes de chiffres, Brandalley a enregistré environ seize millions et demi de visites au cours de ses soldes d’été 2011 et les ventes se faisaient à un rythme moyen de 3 articles/seconde. Ceci a permis au site de rapporter plusieurs millions d’euros de chiffres d’affaire. Une enquête menée par Brandalley permet, d’autre part, de relever qu’une grande majorité des ventes soldées cet été 2011 ont été effectuées par des femmes et que 75% des achats sont conclus avec des cyberacheteurs résidant en province. Ce qui n’a pas empêché Brandalley d’expédier les articles en moins de 72 heures, pour la grande satisfaction de sa clientèle.

Autres articles à lire

  • Financement des entreprises Nord-Pas-De-Calais

    1er investisseur régional de proximité* au service des entreprises et des territoires, le Groupe IRD célèbre les 20 ans de son pôle Capital Investissement.

  • Airbus va se développer vers l’Asie, grâce à Qantas

    Dans le cadre de la relance de ses activités en Asie, Qantas, la plus importante compagnie aérienne australienne, vient d’annoncer qu’elle compte passer une très grosse commande, portant sur des centaines d’avions, à Airbus. Cette firme française dispose ainsi d’une opportunité unique pour se développer vers l’Asie.

  • Hausse de salaire en 2018 : une prévision d’un peu plus de 1 % pour la France

    La hausse de leur salaire constitue l’une des principales sources de motivation des salariés. Au début de l’année, ces derniers espèrent que cette hausse sera effective. La question qui se pose est le taux de l’augmentation. En France, la hausse sera d’un peu plus de 1% selon l’OCDE.

  • Emploi : quels sont les secteurs qui vont recruter en 2012 ?

    Les plans sociaux préconisés dans le cadre de la réduction du déficit budgétaire inquiètent les travailleurs. À cela s’ajoute la morosité de la conjoncture économique. Malgré ce tableau assez sombre, certains secteurs continuent à recruter.

  • Zone euro : croissance nulle pour le premier trimestre 2012

    Malgré les chiffres positifs de l’économie allemande, la croissance de la zone euro enregistre une croissance nulle, notamment plombée par les récessions de l’Europe du Sud. Au dernier trimestre 2012, le PIB de la zone a reculé de 0,3 %.