La carte bancaire à empreinte digitale, nouvelle alternative au code à saisir

Après la carte sans contact, voici un nouveau venu dans le monde des cartes bancaires : le modèle biométrique. Plus sécurisée et disponible même pour les banques en ligne, cette carte devrait être utilisée en France d’ici 2019.

Une phase de test pour le début de l’année prochaine

Depuis le printemps de cette année, le Japon utilise déjà ces cartes bancaires à reconnaissance d’empreinte digitale ou carte bancaire biométrique. En France, plusieurs banques ont annoncé que les tests se feront durant le premier semestre de l’année prochaine, pour une durée de trois à six mois selon les banques.

La Société Générale a déjà initié une période d’expérimentation. Pour une vulgarisation de cette nouvelle technologie, il faudra patienter jusqu’au second semestre 2019.

Les cartes biométriques ont le même aspect que les cartes utilisées actuellement. La seule différence réside dans le fait qu’un lecteur d’empreintes digitales y est intégré, situé dans le coin inférieur droit de la carte. Ainsi, au moment de valider un paiement, l’utilisateur n’aura qu’à placer son doigt. Si l’empreinte de son doigt est identique à celle enregistrée dans la puce, la transaction sera confirmée.

Les points forts de cette nouvelle technologie

Pour ceux qui ont la fâcheuse tendance à oublier leur code à quatre chiffres, ces nouvelles cartes à reconnaissance d’empreinte digitale sont une véritable aubaine. Pour que le client puisse continuer à utiliser sa carte même si son doigt est blessé ou brûlé, le système autorise l’enregistrement de l’empreinte d’un autre doigt.

Depuis l’avènement de la carte sans contact, les utilisateurs sont devenus de plus en plus nombreux. Avec la carte biométrique, ils devraient encore être en plus grand nombre compte tenu de sa facilité d’utilisation. De surcroît, ce système est plus sécurisé, étant donné qu’il est impossible de falsifier une empreinte digitale.

Autre grande différence par rapport au sans-contact, ce système biométrique rend obsolète le plafond d’achat à 30 euros. Il n’y a aucune limite non plus par rapport au nombre de transactions que l’on peut opérer de manière successive.

Pour avoir sa carte biométrique, le client peut soit se rendre auprès de son agence bancaire, soit prendre et envoyer son empreinte digitale grâce à une application sur smartphone.

Autres articles à lire

  • La taxe carbone objet de vives polémiques.

    L’éventuelle création de la « taxe carbone » vers 2011 en France provoque différentes réactions. Plus précisément, la taxe carbone est une taxe sur les émissions de carbone. On la nomme également fiscalité carbone, contribution climat-énergie, ou encore prime d’assurance carbone. La taxe carbone se calculera en fonction du taux de dioxyde de carbone émis par la combustion des énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz naturel ou le charbon.

  • La Chine refuse de réévaluer le yuan

    Le dernier sommet Asie-Union Européenne, à Bruxelles, a vu se heurter la volonté du gouvernement chinois et les attentes des pays occidentaux. La faible valeur de la monnaie chinoise est en effet restée au cœur des débats, bien que la question ne fût pas prévue à l’ordre du jour.

  • Suppression d’avantages fiscaux, les restaurateurs crient au scandale

    Les restaurateurs dénoncent vigoureusement la suppression de leurs avantages fiscaux, décision prise par les députés. Les détails.

  • La Croatie déclassée au rang d’investissement à risque par Moody’s

    La Croatie va intégrer l’Union européenne le 1er juillet 2013 et en devenir la 28e nation membre. Toutefois, Moody’s a décidé d’abaisser sa note. Ce pays est ainsi déclassé au rang d’investissement spéculatif.

  • Banques : baisse des frais de découvert, mais augmentation des autres frais

    Conformément aux directives de la loi instaurée en 2013, les banques ont appliqué une réduction sur les frais de découvert. L’observatoire des tarifs bancaires a toutefois constaté des augmentations sur d’autres frais, notamment ceux afférents à la tenue de compte et aux retraits payants auprès des distributeurs automatiques.