Bien choisir sa banque

Payer le moins de frais bancaires possible et bénéficier de taux d’intérêt de placement élevés sont les objectifs de tout citoyen. Rapide tour d’horizon des propositions des banques en France.

2010, les banques et leurs frais bancaires les plus bas

Les services et offres des banques ont beaucoup évolué pendant ces dix dernières années. Le temps des files d’attente, des frais bancaires souvent exorbitants et des chargés de clientèle peu soucieux est révolu. Les banques entrent maintenant dans l’ère du numérique. Carte bancaire, paiement en ligne, consultation de comptes par Internet ; de nouveaux services et une accessibilité qui font le bonheur des titulaires de comptes. On constate également une baisse généralisée des tarifs. Les banques en ligne font leur apparition. Cependant, des services sont payants chez certaines banques tandis qu’ils sont gratuits chez d’autres.

Les frais de carte bancaire gratuits sont tendance. Boursorama Banque offre gratuitement sa carte bleue VISA. Elle a été élue « banque en ligne N º 1 » en octobre 2009 par la presse spécialisée. Dans le classement, Fortuneo Banque suit Boursorama avec ses cartes MasterCard, Gold, Platinum gratuites. Fortuneo va même plus loin en permettant la personnalisation de ses cartes bancaires : on y inclut des photos ou images de notre choix. Selon certaines sources, la banque ING est l’établissement financier le moins cher en 2009. En grande partie grâce à sa carte GOLD Mastercard gratuite, à son abonnement Internet gratuit, et à ses frais bancaires d’un total de 76 € par an.

Les taux d’épargne les plus attrayants

Si on veut rentabiliser au maximum nos placements, avoir recours à des banques de petite ou moyenne taille n’est pas la solution idéale. Ces banques sont plus proches des clients, il est vrai, mais leurs tarifs et leurs intérêts créditeurs sont moins avantageux. Opter pour des grandes banques est plus fructueux. B For Bank rémunère son livret épargne à un taux brut de 5 %, un des plus hauts du marché. Fortuneo Banque offre aussi le même taux. Dans une moindre mesure, ING propose aussi un taux à 4,8 %.

La banque e-LCL commence progressivement à se démarquer du lot, en proposant un livret épargne rémunéré à 4 % et des frais bancaires annuels de 69 €. Des frais moins chers que ceux d’ING. Le CIC lance aussi son livret développement durable, le LDD Sup, rémunéré à 4 %, valable du 1er octobre au 16 décembre 2010. Cette épargne est idéale pour les placements à très court terme entre 6000 € et 100.000 €. Pour les gros montants, supérieurs à 100.000 €, défiscalisés, le livret A classique de la Banque Postale est proposé à 2,25 %.

Autres articles à lire

  • Comparatif des tarifs de frais bancaires 2009

    Comparatif des frais de banque entre toutes les banques nationales.

    Comparer les tarifs des frais de banque des différentes banques. Les banques des DOM détiennent le carton rouge avec des frais de banque tout à fait honteux.

  • Les distributeurs de billets se mettent à l’heure de la publicité

    Voilà bien une petite révolution qui ne risque pas de passer inaperçue auprès des usagers des distributeurs automatiques de billets. Un établissement bancaire expérimente aujourd’hui les publicités sur leurs machines.

  • Gordon Brown relance les discussions mondiales concernant la taxe sur les banques

    La taxe bancaire redevient un thème d’actualité depuis quelques semaines. Après la validation récente d’une taxe alimentant un fonds de secours en Allemagne, le premier ministre Gordon Brown relance les discussions concernant l’instauration d’une taxe mondiale sur les banques.

  • Payer factures en ligne

    Payer ses factures en ligne : Attention aux problèmes et risques de sécurité.

    Faites preuve de prudence au moment de payer des factures en ligne pour éviter les problèmes comme le manque de sécurité, « les traces » papier limitées, l’absence de signature, l’échec potentiel du système et repérez la difficulté.

  • Vers une révision des pratiques salariales des banques irlandaises ?

    La banque centrale de Dublin vient de lancer un avertissement aux banques irlandaises afin que celles-ci procèdent à une révision de leurs pratiques salariales.