Souscrire un crédit immobilier sans apport

Le crédit immobilier est une solution idéale pour devenir propriétaire sans avoir à faire des économies pendant plusieurs années. Généralement, les établissements de crédit demandent un apport personnel de l’emprunteur avant d’octroyer le crédit. Mais il n’est pas non plus impossible de demander un crédit immobilier sans apport personnel.

L’apport personnel

Il n’est pas toujours facile de convaincre les banques d’accorder un crédit immobilier. Les établissements de crédit apprécient le fait que vous fournissiez un apport personnel en complément de l’emprunt que vous envisagez. Le risque encouru par la banque sera ainsi amoindri, car la somme empruntée est réduite. De ce fait, vous ne serez pas pénalisé par d’éventuelles majorations de taux qui pourront vous coûter assez cher. De plus, les conditions d’octroi seront plus favorables si le taux de votre apport est plus élevé. Si vous n’avez pas d’économie ou trop peu, il existe des prêts reconnus par les établissements de crédit qui peuvent servir à augmenter votre apport personnel comme le prêt épargne logement. Par ailleurs, si vous travaillez dans une société de plus de 50 salariés, vous avez le droit de participer aux résultats de l’entreprise. Il vous est donc possible de faire une demande auprès de votre employeur pour bénéficier de cette participation.

Le crédit immobilier sans apport

Souscrire un crédit immobilier sans apport est plus difficile, mais pas impossible. Les banques seront plus indulgentes si vous pouvez justifier l’absence d’épargne. Cela peut être dû à un événement particulier comme une maladie ou un divorce par exemple. Par ailleurs, il existe aussi des jeunes travailleurs qui ont effectué de longues et coûteuses études et qui n’ont pas encore eu le temps de constituer une épargne. Ils peuvent prétendre à un crédit immobilier sans avoir d’apport si leur profil professionnel offre des perspectives intéressantes et une sécurité à la banque. La pérennité des revenus joue ici un rôle primordial. Dans certains cas, les frais et accessoires inhérents à l’acquisition du bien immobilier peuvent être englobés dans l’emprunt. Toutefois, étant donné que le risque est plus conséquent, car la banque finance la totalité du projet, le taux appliqué au crédit immobilier sera beaucoup plus élevé.

Autres articles à lire

  • Comment négocier un prêt immobilier ?

    Plus vous aurez d’apport, plus le taux que vous proposera la banque sera bas également et avantageux. C’est une logique car la banque prend alors moins de risques sur une durée plus courte. Plus la durée du prêt est longue plus le taux sera élevé, le risque augmentant avec le temps.

  • Crédit immobilier : vers une hausse des taux d’intérêt avant fin 2015 ?

    Projetez-vous d’investir dans l’immobilier afin de profiter du niveau historiquement bas des taux d’intérêt ? N’attendez plus longtemps pour vous décider ! Les professionnels du secteur prévoient une augmentation avant la fin de l’année.

  • Copropriété : des solutions pour le financement de gros travaux

    Le financement de gros travaux représente toujours un problème pour les copropriétaires. Voici quelques solutions pour amoindrir les coûts de ces réaménagements s’avérant parfois incontournables pour préserver la qualité de vie des occupants de l’immeuble.

  • Crédit immobilier et domiciliation bancaire : les points essentiels à connaître

    Un décret impose désormais aux souscripteurs d’un prêt immobilier l’ouverture d’un compte auprès de l’établissement qui leur accorderait ce prêt. Si la domiciliation de salaire en vue d’un prêt immobilier était une condition qui existait déjà dans la pratique, c’est la première fois qu’elle est formalisée.

  • Immobilier : astuces pour emprunter au meilleur coût

    Vous envisagez d’investir dans l’immobilier ? Découvrez tous nos conseils pour bénéficier d’un crédit intéressant.