Lancement de la demande de retraite en ligne

Les retraités qui, tout au long de leur carrière ont cotisé sous différents régimes, peuvent désormais faire une de demande de retraite en utilisant un formulaire unique en ligne.

Un formulaire unique pour tous les régimes de retraite

La demande unique de retraite en ligne se fait via le site www.info-retraite.fr. La première étape consiste à créer un compte personnel qui permet de déposer sa demande puis de suivre les différentes étapes de traitement du dossier et des divers paiements.

Une fois que vous accédez à votre espace personnel, vous pouvez remplir le formulaire unique. Ce formulaire contient toutes les informations relatives aux régimes sous lesquels vous avez cotisé pendant votre vie professionnelle. Dès qu’il est rempli et que les pièces justificatives scannées y sont jointes, le dossier est envoyé simultanément aux différentes caisses concernées. L’état d’avancement du dossier est ensuite consultable en temps réel.

Les avantages de la demande de retraite en ligne

Pour ceux qui n’ont pas passé toute leur vie professionnelle au sein d’un même organisme ou sous un même régime, cette simplification administrative équivaut à la fin du tracas causé par la demande de retraite. La demande est d’autant plus simple que certaines informations y sont pré-remplies.

Par ailleurs, aucun déplacement n’est nécessaire, puisque l’ensemble du traitement, depuis le dépôt jusqu’à la validation de la demande et le versement des allocations, peut être suivi via votre compte personnel.

Ceux qui en éprouvent le besoin peuvent contacter les régimes dont ils dépendent pour obtenir un complément d’information ou des précisions concernant leur dossier.

Quelques impératifs à prendre en compte

Pour l’instant, ce service en ligne n’est pas disponible pour certaines personnes. C’est le cas pour les retraites anticipées, notamment pour les professionnels régis par un dispositif d’ayants-droit particuliers. La retraite progressive ne peut pas non plus en bénéficier.

En effet, à l’heure actuelle, les cas particuliers continuent d’être traités régime par régime et non d’une manière centralisée. Cependant, les différents régimes possèdent maintenant chacun leur site internet dédié.

Par ailleurs, le dispositif en ligne nécessite d’être légèrement familier avec Internet. Ceci étant, le site www.info-retraite.fr met à la disposition des usagers une rubrique d’aide ainsi que des conseillers.

Pour que le traitement du dossier puisse se faire, les pièces justificatives doivent être suffisamment nettes. Il est donc nécessaire de s’en assurer au moment de les scanner puis de les envoyer.

Autres articles à lire

  • Le PIB grec en recul de 6,2 %

    L’économie grecque continue à enregistrer les mauvais chiffres. On vient en effet de publier les données de l’évolution du PIB lors du second trimestre de cette année qui affiche un recul de 6,2 %. Alors que la Banque Centrale du pays prévoit une récession de 4,5 % pour cette année 2012, les chiffres des deux premiers trimestres dépassent 6 %.

  • Vols low-cost : les compagnies aériennes low-cost proposent des services diversifiés

    Pour surmonter le contexte de crise dans le secteur touristique et pour faire face à une sévère concurrence, les compagnies aériennes low-cost offrent des services de plus en plus diversifiés, via leur site Internet.

  • Au mois d’octobre, le moral des ménages s’améliore

    Chaque mois, l’Insee publie les résultats de son enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages français. Pour ce mois d’octobre, l’heure est à l’optimisme puisque l’indice de confiance des ménages français est aujourd’hui à 82, en augmentation de deux points par rapport au mois de septembre.

  • Réserve Fédérale américaine : surveillance accrue des groupes systémiques

    Au-delà des banques, certains établissements financiers jugés systémiques par les autorités américaines vont être plus étroitement surveillés par la Réserve fédérale. Une liste préliminaire des groupes concernés vient d’être avalisée par le FSOC (Conseil de surveillance de la stabilité financière).

  • Le travail au noir : de gros risques à courir

    Le travail au noir expose aussi bien les employeurs que les salariés à de gros risques. Le phénomène ne cesse pourtant de s’amplifier en France. Quelles sont les sanctions encourues par les deux parties concernées ?