Dictionnaire finance : actif

Un actif se définit comme étant tout ce qu’une entreprise a en sa possession. Selon l’article 211.1 du plan Comptable Général Français, on peut identifier un actif comme étant le patrimoine d’une entité ou d’un agent économique. Et comme un actif a une valeur économiquement positive, il devrait donc pouvoir apporter et générer un revenu à l’entité ou à l’agent économique en question.

Actif

Un actif se définit comme étant tout ce qu’une entreprise a en sa possession. Selon l’article 211.1 du plan Comptable Général Français, on peut identifier un actif comme étant le patrimoine d’une entité ou d’un agent économique. Et comme un actif a une valeur économiquement positive, il devrait donc pouvoir apporter et générer un revenu à l’entité ou à l’agent économique en question.

En matière de comptabilité générale, l’actif est défini comme étant la totalité du patrimoine d’une entité économique donnée, autrement dit tout ce qui est en sa possession.
Dans un bilan, les actifs se trouvent sur la partie gauche, la partie droite étant consacrée aux passifs.

Types d’actifs

L’actif est divisé en deux grandes parties distinctes.

Il y a d’abord ce qu’on appelle les actifs non courants qui regroupent :

- les immobilisations financières : qui sont des actifs de nature financières et dont l’utilisation est durable.
- les immobilisations corporelles : actifs de nature physique dont l’utilisation est limitée dans le temps.
- les immobilisations incorporelles : comme leur nom tend à l’expliquer, ce sont des actifs qui ne sont pas monétaires et à l’instar des deux types d’actifs précités, son utilisation est durable dans le temps.

A noter que le temps légal pour le recouvrement d’un actif non courant dépasse souvent les 12 mois.

Il y a ensuite les actifs appelés actifs courants qui sont constitués :

- des créances : dette due par une entité pour le compte d’un créancier.
- de la trésorerie : ensemble des avoirs et dettes à court terme.
- des stocks : ce sont les biens en possession d’une entreprise pouvant être des biens acquis par achat ou des biens destinés à la vente, et ce, pendant un moment donné.

L’actif courant existe pour être exploité par la vente ou par son emploi pur et simple et cette exploitation entre dans le cadre de la gestion générale de l’entreprise.

A part cette utilisation de l’actif en comptabilité, il existe également une autre utilisation qui entre dans le cadre de la finance. Ainsi, nous avons les actifs financiers et les actifs non financiers. Ces deux types d’actifs sont essentiellement composés des actifs physiques, des actifs intangibles, des actifs disponibles et des immobilisations des actifs d’exploitation.

Les actifs physiques ou actifs tangibles sont, par définition, des actifs de nature physique qui sont en possession d’un individu ou d’une entité économique, pouvant être considérés comme un stock par exemple. Une partie importante d’actifs tangibles porte un fort intérêt sur les immobilisations corporelles, qui se divisent elle-même en reproductibles et non reproductibles.

Les actifs intangibles quant à eux sont qualifiés d’immobilisations incorporelles.

Autres articles à lire

  • ALM : Asset and Liability Management

    L’ALM est le sigle sous lequel est désigné l’Asset and Liability Management. Ces termes anglais sous traduits sous les mots Gestion Actif-Passif. Ces deux parties du bilan comptable constituent le principal objet de ce mode de gestion.

  • Dictionnaire fiscal | obligations cautionnées

    Obligations cautionnées
    Définition des obligations cautionnées : effets de crédits permettant de reporter à une date ultérieure le paiement de droits liquidés et devenus exigibles moyennant le versement d’un intérêt et le paiement d’une remise spéciale. Les obligations cautionnées sont utilisée pour le paiement des taxes sur le chiffre d’affaires, des droits de douane, des droits indirects, des produits domaniaux, des taxes et redevances à caractère économique.
    Modalités de fonctionnement : les (...)

  • Dictionnaire fiscal | Accident du travail

    Définition : accident survenu par le fait ou à l’occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs. Ceci implique que le fait soit d’une part accidentel et d’autre part lié au travail.

  • crédit à la consommation

    Crédit à la consommation
    Coût : élevé en raison des charges administrative (constitution des dossiers, recouvrement, multiples échéances) portant sur de faibles montants.

  • Finance : Le cap

    Il s’agit d’un contrat de gré à gré faisant entrer deux parties en jeu. Par le biais du paiement immédiat d’une prime, l’acquéreur d’un cap a la possibilité de se prémunir d’une augmentation des taux d’intérêt au dessus d’un plafond préalablement déterminé qui est également connu pour être le strike, le taux de plafond ou le taux d’exercice.