Emploi : les secteurs qui embaucheront en 2014

Les cabinets de recrutement s’attendent à ce qu’une légère embellie du marché de l’emploi succède à la morosité constatée au cours de l’année 2013. Il serait intéressant de faire un tour d’horizon des secteurs qui embaucheront en 2014.

L’aéronautique, l’industrie, l’énergie et les transports

Certains segments de l’économie ont passé l’année 2013 sans trop de difficultés. Les spécialistes relèvent des signes précurseurs de leur rebondissement pour cette nouvelle année. Il en est ainsi du secteur aéronautique. Les entreprises et les fournisseurs qui opèrent dans cette branche embaucheront en 2014, même si EADS a du subir une restructuration. De leur côté, les industries recruteront des cadres de haut niveau, notamment des ingénieurs chargés de gérer efficacement leur production.

Le secteur de l’énergie et celui des transports lanceront également des offres d’emploi aux techniciens, aux cadres débutants ainsi qu’à de simples employés. Le second créera une multitude de nouveaux postes grâce aux chantiers qui seront mis en œuvre en 2014. Malgré la suppression d’un millier d’emplois en 2013, la SNCF ainsi que ses nombreuses filiales prévoient de recruter environ 7.000 personnes pour cette année en cours.

Le high-tech, l’e-commerce et la santé

Après une traversée du désert, le segment du gaz et du pétrole rebondira et se remettra à embaucher. Cette relance sera assurée par la décision de proroger la durée de fonctionnement de plusieurs centrales nucléaires et l’essor des énergies renouvelables. Des opportunités pourraient ainsi être créées pour les demandeurs d’emploi de tout niveau. Les recruteurs conseillent aux postulants de s’orienter vers les entreprises de taille moyenne qui portent la croissance au lieu de se focaliser sur les grands groupes qui ne recrutent qu’assez peu en France.

Le secteur du high-tech affiche également une bonne santé. Il semble avoir surmonté la crise et a commencé à embaucher depuis décembre 2013. Les offres s’adressent particulièrement aux ingénieurs et aux techniciens supérieurs, comme les développeurs. Les personnes spécialisées dans le domaine de la logistique ou du marketing pourront trouver un emploi dans l’e-commerce en 2014. Par ailleurs, le phénomène de vieillissement de la population a stimulé le secteur de la santé. Les seniors optent de plus en plus pour l’hospitalisation à domicile. Les techniciens spécialisés seront alors très plébiscités.

Autres articles à lire

  • Redevance télé : relevée à 136€ en 2015

    Le projet de budget au titre de la loi des Finances 2015 prévoit une augmentation de 2,25% de la redevance télé. Les analystes constatent toutefois que cette hausse de la contribution à l’audiovisuel public est plus élevée par rapport à l’inflation.

  • L’augmentation de salaire, une question qui n’est plus vraiment d’actualité

    Comme la conjoncture persiste à être morose, de nombreuses entreprises américaines et françaises ont trouvé une solution pour éviter les augmentations de salaire. En compensation de la stagnation des rémunérations, elles octroient des cadeaux et des bonus annuels.

  • Paypal : prochaine mise en œuvre d’un système innovant de paiement auprès des magasins

    Dans un avenir proche, les consommateurs pourront utiliser un système innovant de paiement de leurs courses en magasin. PayPal teste actuellement cette nouvelle méthode aux États-Unis. Elle permet de régler les achats sans recourir, ni au téléphone, ni à une carte bancaire.

  • Économie mondiale : la France sera-t-elle détrônée par le Brésil ?

    L’émergence des Brics devient de plus en plus évidente dans le microcosme économique. Au dernier classement des puissances économiques mondiales, le Brésil se retrouve à la 6e place. Ce pays pourrait détrôner la France en 2015.

  • Le budget étudiant devrait augmenter pour la rentrée 2012

    La rentrée universitaire est toujours une période de stress pour les étudiants, non pas essentiellement par appréhension des nouveaux cours à suivre, mais surtout parce qu’il faut trouver le budget nécessaire pour commencer l’année. Selon les chiffres publiés par la Fage (Fédération des associations générales étudiantes), la rentrée coûte 50 % plus cher en 2012 par rapport à la décennie précédente.