IFS domine les éditeurs historiques du marché

IFS domine les éditeurs historiques du marché en augmentant de 47 % ses revenus de licence et de 23 % son revenu net.

Durant six trimestres consécutifs, IFS a connu une croissance dépassant les 20 % et en profite pour se positionner comme le leader sur le marché de la gestion des services de terrain (field service) avec l’acquisition d’Astea

Paris, le 25 octobre 2019 – IFS, fournisseur mondial d’applications destinées aux entreprises, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre et pour le cumul annuel au 30 septembre 2019.

Le cumul annuel net ayant connu une remarquable hausse de 23 %, l’entreprise surpasse une fois de plus les performances du marché, par un facteur de trois. Compte tenu de ces derniers résultats financiers, on ne doute plus de la capacité de l’entreprise à gagner des parts de marché dans le secteur concurrentiel des éditeurs de progiciels de gestion. Parallèlement, IFS continue de fidéliser ses clients en leur assurant un gain constant de valeur ajoutée lié aux services IFS.

« La transformation de notre entreprise porte ses fruits, comme l’illustre ce troisième trimestre ainsi que l’enchaînement de six trimestres consécutifs de croissance à plus de 20 % », se réjouit le Chief Executive Officer d’IFS Darren Roos. « Au cours des 18 derniers mois, nous sommes passés d’une organisation fragmentée, bien que d’envergure mondiale, à une entreprise à croissance rapide et active à l’échelle globale. Pendant tout ce temps, nous ne nous sommes jamais éloignés de notre engagement ni de notre principe fondamental : garantir la meilleure expérience possible au client. »

Pour évoquer ce qui différencie IFS de ses concurrents, Darren Roos affirme : « Les revenus ayant généré cette forte croissance ne proviennent pas de notre base client existante. Au contraire, la moitié des revenus de licence proviennent de nouveaux clients. Je pense que cela illustre parfaitement notre capacité à nous imposer face aux plus gros acteurs de la vente indirecte. Nous sommes les seuls à proposer une offre axée sur un large choix et plaçant la performance du client au centre des préoccupations. »

« Chaque segment de l’offre IFS a connu une croissance à deux chiffres au troisième trimestre, ce qui témoigne de la vision claire de l’entreprise orientée vers la croissance. Pour faire en sorte d’atteindre notre objectif d’1 milliard de dollars de revenus pour 2021, nous avons entrepris le projet informatique le plus important depuis la création de l’entreprise. À présent, la transparence et l’agilité sans précédent dont nous faisons preuve nous permettent d’ajuster toute fluctuation éventuelle, et ainsi de préserver une croissance constante et rentable. », ajoute Constance Minc, Chief Financial Officer chez IFS.

Les résultats des derniers trimestres montrent que les clients stratégiques, provenant des cinq secteurs cibles, sont séduits par la capacité de l’entreprise à fournir des solutions faciles d’emploi et rapides à déployer. Parmi les nouveaux clients annoncés au trimestre 3, on retrouve le géant de l’aéronautique Rolls-Royce, l’expert mondial du matériel cryogénique Cryostar, le fabricant mondial de plastique Primo, et la SportPesa Racing Point Formula One team.

Points-clés – Troisième trimestre et cumul annuel (janvier – septembre) 2019 :

Le cumul annuel généré par le cloud IFS (hors WorkWave) a augmenté de 61 % par rapport à 2018 sur la même période.
Le cumul annuel net s’élevait à 4,558 millions de couronnes suédoises (SEK), ce qui correspond à 485 millions de dollars. Il représente une augmentation de 23 % par rapport à 2018 sur la même période. La croissance des revenus au semestre 3 était alors de 21 %.
Le cumul annuel des revenus de licence a augmenté de 47% par rapport à 2018 sur la même période. La croissance des revenus de licence était alors de 45 %.
Le cumul annuel sur les marchés de croissance stratégiques d’IFS révèle une croissance à deux chiffres sur les revenus de licence, notamment pour le secteur de la défense et de l’aéronautique (41%) et de la gestion de service (66 %).
L’EBITDA a augmenté de 41% cette année par rapport à 2018 sur la même période.
Avec de tels résultats, IFS a démontré sa capacité à dominer le marché traditionnel des éditeurs de progiciels de gestion, à savoir celui des ERP (Entreprise Resource Planning). L’entreprise s’impose par la même occasion sur l’un des segments le plus porteur du marché avec l’acquisition récente d’Astea (entreprise proposant des solutions de gestion des services de terrain), qui gère une base de 8 000 clients dans le monde.

Au cours des dernières semaines, IFS a également organisé l’événement client IFS World Conference 2019. Ce dernier est celui qui a suscité le plus d’intérêt dans l’histoire de l’entreprise, avec une augmentation de 40 % du nombre de visiteurs par rapport à l’année précédente.

NB : les chiffres relatifs à la croissance des revenus sont basés sur les résultats exprimés en couronnes suédoises et convertis selon le taux de change en vigueur à date.

Pour en savoir plus, veuillez consulter ifs.com/corp/company/financial-results/.

A propos d’IFS

IFS développe et déploie des solutions de gestion d’entreprise dans le monde entier pour des entreprises qui fabriquent et distribuent des biens, maintiennent leurs actifs et gèrent des opérations de services. IFS propose une offre modulaire, centrée sur le client pour que ce dernier puisse acquérir uniquement ce dont il a besoin.

L’expertise industrielle des équipes et des solutions IFS ainsi que l’engagement envers ses clients font d’IFS un leader reconnu et l’éditeur le plus recommandé dans son secteur.

Les 3 700 collaborateurs d’IFS prennent en charge plus d’un million d’utilisateurs dans le monde à partir d’un réseau de bureaux nationaux et d’un écosystème croissant de partenaires.

Twitter : @IFSFrance
Site internet : ifsworld.com/fr/
Blog : blog.ifs.com

Autres articles à lire

  • Le secteur fluvial français survole la crise

    Malgré la mauvaise conjoncture qui domine sur l’ensemble de l’économie européenne, les analystes ont constaté que le secteur fluvial français survole la crise. Les voies d’eau suscitent un engouement croissant de la part des opérateurs économiques.

  • Zoom sur les nouvelles dispositions de la simplification administrative

    Dans le cadre de la simplification administrative annoncée il y a deux ans, le gouvernement a présenté le lundi 1er juin 2015 une série de mesures dont la plupart visent à faciliter les démarches des particuliers auprès de l’Administration. Focus sur ces nouvelles dispositions !

  • Loi travail : les changements en 2017

    Le 17 novembre 2016, la loi El Khomri a été votée, puis publiée au Journal Officiel deux jours plus tard. Entre autres changements majeurs, le temps de travail et la réorganisation de la hiérarchie des normes figurent parmi les plus importants. 120 décrets sont nécessaires pour la mise en application effective de la réforme.

  • Chômage des jeunes : le plan commun de Berlin et Paris intéresse le Portugal et l’Espagne

    En marge de la crise de la dette souveraine, de nombreux pays européens sont également confrontés à un autre problème de taille, le chômage des jeunes. Berlin et Paris ont conçu un plan commun pour lutter contre le phénomène. Le Portugal et l’Espagne sont aussi vivement intéressés.

  • Le marché des voitures françaises perd de la vigueur

    Le Comité des Constructeurs Français d’Automobile a récemment publié le bilan présentant la vente des voitures neuves durant le mois de septembre. Avec une baisse constatée de 1,4%, l’ambiance n’est pas à la réjouissance pour les marques françaises.