Avec un taux de 1%, le Livret A est-il toujours intéressant ?

À partir du 1er août 2014, le taux du Livret A ne serait plus que de 1%, s’il était de 1,25% auparavant. Certains experts estiment tout de même que malgré ce rendement très faible, le bas de laine préféré des Français gardera toujours son intérêt pour ceux qui privilégient l’épargne de précaution.

Un niveau historiquement faible

La rémunération du Livret A atteindra alors un niveau historiquement faible. Pourtant si le gouvernement s’est conformé aux recommandations de la Banque de France, ce taux aurait encore plus bas (0,75%). Dorénavant, ceux qui placent leur épargne dans ce livret pour un montant plafonné à 22.950 euros percevront des intérêts de 229,50 euros sur une année. Auparavant, ce montant était de 286,90 euros, à 1,25%. Ceux qui détiennent un LDD (livret de développement durable) ne gagneraient plus que 120 euros par an pour un plafond de 12.000 euros s’ils ont eu auparavant 150 euros.

Un système qui reste attractif

Certains épargnants se demandent s’il est toujours intéressant de placer leur pécule dans le Livret A. Selon certains analystes, même si son taux est aussi bas, ce système reste attractif pour l’épargne de précaution. La plupart des autres méthodes de placement sont en effet imposées, ce qui n’est pas le cas pour le Livret A. Les intérêts des livrets bancaires sont par exemple soumis à une taxation au même titre que l’impôt sur le revenu, sans compter les prélèvements sociaux qu’il faut également prévoir. En dehors des périodes promotionnelles ciblant surtout les nouveaux clients, le rendement des livrets bancaires est nettement moindre par rapport à celui du livret A.

D’autres méthodes de placement

Les épargnants peuvent toutefois s’orienter vers d’autres méthodes de placement qui deviennent de plus en plus compétitives. Certes, la rentabilité des fonds en euros proposés dans le cadre de l’assurance vie a tendance à diminuer au cours de ces dernières années, mais ils représentent toujours une excellente alternative pour les particuliers qui souhaitent faire fructifier leur capital. Avant prélèvements sociaux, ils ont rapporté 2,8% aux souscripteurs. Il faut cependant tenir compte de la fiscalité et éventuellement des frais d’entrée, mais l’imposition est minimisée pour ceux qui investissent sur des contrats de plus de 8 ans. Le PEL (plan d’épargne logement) qui est rémunéré à 2,5% hors prélèvements sociaux s’avère aussi intéressant pour les épargnants qui cherchent un bon système pour placer leurs liquidités.

Autres articles à lire

  • Placements atypiques : la vigilance s’impose !

    L’AMF (Autorité des marchés financiers) met en garde les particuliers qui seraient tentés d’investir dans de placements atypiques, tels que les œuvres d’art, les forêts, les panneaux solaires, le vin, les diamants et les manuscrits. La vigilance s’impose face à la multiplication de messages promotionnels sur ces produits.

  • Épargne : les meilleurs placements en 2014

    Vous disposez d’une épargne assez conséquente et vous aimeriez la faire fructifier ? Vous souhaitez avoir des conseils pour vous orienter sur les meilleurs placements pour cette année 2014 ?

  • L’assurance vie n’est plus aussi rentable qu’avant

    L’assurance vie a perdu de sa rentabilité. C’est le moins que l’on puisse dire après l’enquête de l’Autorité de contrôle prudentiel. Il en ressort en effet que le rendement de ce placement a baissé de 0,25 % en 2010, par rapport à l’année précédente.

  • Retraite : les jeunes comptent sur leur propre épargne

    Le système de régime par répartition ne semble pas convaincre les jeunes Français qui privilégient désormais les produits d’épargne pour assurer leurs revenus, après leur départ en retraite.

  • Epargne, assurance-vie : où va votre argent ?

    Lorsque vous souscrivez une assurance-vie, l’argent dormant est placé selon différentes modalités que vous choisissez en fonction de vos contraintes et des risques que vous êtes prêt à prendre.