Banque Postale lancera sa banque en ligne en 2019

Après un lancement repoussé, Ma French Bank, la banque en ligne de la Banque postale, sera commercialisée d’ici le premier trimestre 2019. Pour se faire une place parmi ses nombreux concurrents, cette nouvelle banque en ligne compte sur quelques spécificités.

Une préinscription en mars 2019 pour un lancement avant l’été

Annoncée en 2016 et attendue déjà en 2017, la banque en ligne de la Banque postale sera commercialisée au printemps 2019, en tout cas avant l’été de l’année prochaine. C’est la date annoncée jusqu’ici.

Pourquoi ce retard de lancement ? Tout simplement parce que la Banque postale a préféré miser sur une plus longue préparation afin de véritablement se démarquer des nombreuses néobanques en ligne qui illustrent actuellement le paysage bancaire français.

Pour parvenir à son objectif d’un million de clients Ma French Bank d’ici cinq ans, la Banque Postale compte investir 100 millions d’euros. Outre cet investissement, elle peut également compter sur une collaboration avec CNP Assurances en vue d’assurer le développement de sa branche digitale.

2.000 bureaux de poste sont prévus pour accueillir les clients de cette nouvelle venue parmi les banques en ligne.

Les particularités de Ma French Bank

Le marché des banques en ligne est actuellement relativement saturé. Des acteurs qui, traditionnellement, ne sont pas tournés vers le monde bancaire, comme Orange, ont décidé d’investir dans ce secteur. C’est dire que, pour attirer les clients, il est indispensable de se démarquer.

Entre autres particularités, Ma French Bank se veut être une banque tournée vers les jeunes. En effet, dans sa version actuelle, la Banque postale se présente comme la banque des plus de 75 ans. Par son offre en ligne, elle compte moderniser et rajeunir cette image.

Outre la possibilité d’accéder à différentes fonctionnalités et moyens de paiement via les supports digitaux, les clients pourront utiliser le chèque, ce que ne font pas toutes les autres concurrentes.

Ensuite, cette banque en ligne met en place un dispositif facilitant le crowdfunding, via un accès direct à la plateforme KissKissBankBank, une référence en matière de financement participatif.

Enfin, les clients de Ma French Bank pourront bénéficier de crédit à la consommation.

Autres articles à lire

  • 100 milliards d’euros d’aide pour l’Espagne

    Embourbé dans une inextricable crise bancaire, l’Espagne a finalement consenti à accepter une aide européenne totalisant 100 milliards d’euros. Les marchés boursiers ont positivement réagi à l’annonce de cette nouvelle.

  • Banques : la situation s’est améliorée par rapport à 2008

    Au lendemain de la crise financière de 2008, les banques françaises se sont trouvées dans la tourmente. La situation s’est sensiblement améliorée. Néanmoins, ces établissements doivent trouver des solutions pour intégrer les nouvelles règles sur la régulation du secteur.

  • Découvert bancaire : deux Français sur trois sont concernés au moins une fois par an

    Panorabanques a réalisé récemment une étude sur la situation bancaire des particuliers. Les résultats publiés le 8 octobre dernier révèlent que le compte de deux Français sur trois se trouve à découvert au moins une fois par an.

  • Loi Macron : entrée en vigueur de la mobilité bancaire

    La loi Macron portant sur la mobilité bancaire a été mise en application le 6 février 2017. C’est l’occasion de voir ou revoir les tenants et aboutissants de ce dispositif légal.

  • Comment ouvrir un compte bancaire en Suisse

    Tout le monde peut ouvrir un compte bancaire en Suisse. La condition première étant de déposer 20.000 dollars minimum, certains sites parlent même de 2000 euros. Lorsque vous ouvrez un compte bancaire personnel en Suisse, il est possible d’obtenir un compte à numéro qui ne sera connu que du déposant mais la banque émettrice devra connaître l’identité exacte du déposant et du bénéficiaire des fonds déposés.