Changer de banque quand on a un prêt immobilier, est-ce possible ?

Difficile d’imaginer qu’on puisse changer facilement de banque si on a contracté un prêt immobilier sur le moyen ou long terme. D’autant plus que certains établissements exigent la domiciliation du salaire. Cet obstacle est-il surmontable ? La réponse est oui. Changer de banque est tout à fait envisageable, mais sous certaines conditions.

Dans quel cas peut-on changer la domiciliation de son salaire ?

Il s’agit là de la principale raison pour laquelle on hésite à changer de banque. Néanmoins, l’application des dispositions prévues par la loi Sapin 2 de 2017 va pouvoir nous éclairer sur la réponse.

En effet, si vous avez contracté un prêt immobilier après le 1er janvier 2018, la loi dit que la banque ne peut vous obliger à domicilier votre salaire que si le contrat de prêt le mentionne explicitement. Ce, tout en précisant que cette domiciliation est limitée à 10 ans et que vous bénéficiez d’une contrepartie à votre avantage (par exemple une baisse du taux d’emprunt).

Par contre, si vous avez contracté un prêt avant cette date, vous pouvez passer outre la clause de domiciliation et ouvrir un nouveau compte bancaire.

Comment faire concrètement ?

Solder l’ancien crédit

Il est clair que le rachat du crédit règle le problème posé par la domiciliation du salaire. Mieux encore, le fait de rembourser par anticipation les encours par ses propres moyens.

Même si cette solution est la moins évidente, il arrive toutefois que la situation financière le permette. En revanche, il faut se renseigner au préalable sur le montant des pénalités qui ne doit pas dépasser 3% du capital restant dû.
La seconde possibilité : faire racheter l’ancien crédit par la nouvelle banque. Cela permet de renégocier les conditions du prêt en termes de taux et de durée. Il suffit de prendre contact avec cette dernière pour s’informer des procédures à suivre.

Gérer son ancien crédit

Cette alternative consiste à ouvrir un nouveau compte pour y domicilier son salaire tout en gardant son crédit dans son ancienne banque. On peut par exemple souscrire à des virements automatiques pour effectuer des transferts périodiques sur l’ancien compte afin d’honorer les échéanciers.

Autres articles à lire

  • Frais bancaires : comment les comprendre plus facilement ?

    Vous voulez comparer les tarifs bancaires pour mieux choisir l’établissement où vous placerez votre argent. Ils sont toutefois trop complexes et vous aimeriez savoir comment faire pour les comprendre plus facilement.

  • La banque Dexia coule

    Depuis le début de la tempête économique consécutive à la crise de la dette grecque, les banques ont été mises à rude épreuve. L’établissement franco-belge Dexia est la première victime de cette crise. Un démantèlement est aujourd’hui envisagé pour essayer de limiter les pertes.

  • Taxation des bonus 2009 des banquiers : la France est fermement décidée à suivre l’exemple britannique

    Après le Royaume-Uni, le gouvernement français semble plus que jamais décidé à taxer les primes versées aux traders. Il faudra cependant observer certaines conditions afin de mieux analyser les conséquences d’une telle initiative sur la survie des banques et la lutte contre le chômage.

  • Procuration bancaire : dans quels cas est-ce utile ?

    La procuration bancaire est un document à l’aide duquel un titulaire d’un compte bancaire ou mandant permet à un tiers ou mandataire de réaliser des opérations bancaires sur son compte. Quelques points pour en savoir plus.

  • L’Etat est désormais le premier actionnaire de BNP Paribas

    Pour améliorer sa situation financière, BNP Paribas a opté pour l’émission d’actions de préférence. L’Etat en a été le principal acquéreur, ce qui fait de lui le premier actionnaire de BNP Paribas avec 17 % du capital.