État d’urgence sanitaire : plafonnement des prix de certains produits essentiels

La crise sanitaire actuelle change de manière drastique les habitudes en termes de consommation. Des produits considérés comme essentiels font désormais partie du quotidien. Pour éviter tout abus, le gouvernement a donc décidé d’encadrer les prix, au moins jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Le gel hydro-alcoolique

Fortement recommandé pour lutter contre la propagation des virus, le gel hydro-alcoolique est désormais un incontournable de notre panoplie quotidienne. Que ce soit à la maison, au bureau, auprès des commerces, dans la voiture, voire dans les lieux publics, il est partout. Pour faire face à la forte hausse de la demande ainsi que la flambée des prix depuis la mise en place des mesures de confinement, le gouvernement a pris l’initiative de mettre fin à toute surenchère en limitant les prix par décret.

Les tarifs maximaux à appliquer s’établissent à 1,76 € pour les flacons de 50 ml, contre 2 euros auparavant, 2,64 € pour 100 ml et 4,40 € pour les formats de 300 ml. La mesure est entrée en vigueur le 6 mars 2020 et sera applicable jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, c’est-à-dire le 10 juillet 2020.

Quid des masques ?

À l’instar du gel hydro-alcoolique, les masques de protection font également l’objet d’un encadrement des prix par les autorités gouvernementales. Le plafonnement des prix s’applique principalement aux modèles en papier à usage unique de type chirurgical. Ces derniers seront donc commercialisés avec des prix plafond de 95 centimes l’unité pour une distribution au détail, contre 80 centimes pour la vente en gros. Au départ, ces dispositions étaient applicables jusqu’au 23 mai, mais avec les nouvelles mesures mises en place par les autorités, cette limitation sera effective jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Pour le cas des masques grand public fabriqués en tissu, aucun plafonnement de prix n’a encore été prévu. Des enquêtes seront réalisées chaque semaine afin de relever les prix à différents niveaux de chaque circuit de distribution. Un arrêté de plafonnement sera alors mis en place en cas de dérive, notamment sur les marges réalisées par les distributeurs.

Autres articles à lire

  • Minerai de fer : le marché est dopé par la Chine

    Les cours du minerai de fer ont bondi de manière spectaculaire depuis septembre 2012. Le secteur industriel chinois est en effet optimiste quant à la relance de la production. L’Empire du Milieu a ainsi repris massivement ses importations.

  • Le rôle des Brics sur la croissance mondiale

    Les Brics constitués de cinq pays en pleine croissance (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) organiseront leur sommet les 28 et 29 mars 2011 à New Delhi. Cette rencontre attirera l’attention des observateurs économiques du monde entier. Ces 5 nations vont jouer un rôle très important sur la croissance mondiale au cours des prochaines années.

  • Eurostar vise une extension européenne

    Avec l’aubaine des Jeux olympiques, le premier responsable de la société Eurostar Nicolas Petrovic, a annoncé la volonté de l’entreprise de s’étendre vers une dizaine de nouvelles destinations européennes.

  • Bilan de la première semaine des soldes d’été en France

    À l’issue de la première semaine des soldes d’été en France, le bilan se révèle assez médiocre alors que la première semaine des soldes a traditionnellement été décisive pour les commerçants. Ce qui laisse sous-entendre que les soldes de cette année se concluront surement par un échec, du moins pour les grands magasins.

  • Location de vêtements de luxe : un secteur en plein essor

    Les sites de location de vêtements de luxe se multiplient sur la toile, certains d’entre eux proposant des habits de grande marque à des prix très abordables. De plus en plus de consommateurs sont séduits par le concept. Ce secteur est actuellement en plein essor.