Emprunter pour acheter sa maison : les différents types de taux d’intérêt

L’emprunt se trouve parmi les moyens les plus fréquemment utilisés pour réaliser l’achat d’une maison. Afin de mieux évaluer le coût de vos investissements, découvrez les différents types de taux d’emprunt en vigueur.

Taux d’intérêt d’un emprunt : le taux fixe

Plus couramment appliqué par les organismes de crédit, le taux fixe est délimité lors de votre souscription. Ce type de taux vous permet de mieux planifier votre investissement puisque les mensualités restent constantes tout au long de l’échéance de votre prêt. Un changement de coût peut toutefois survenir surtout si vous comptez effectuer un remboursement anticipé. Grâce au remboursement constant prédéfini dès le départ, le taux fixe se montre très pratique pour la gestion des prêts s’étalant sur une longue durée. Actuellement, le taux fixe appliqué est en moyenne de 4,55% sur une période de 15 ans.

Taux d’intérêt d’un emprunt : le taux révisable

Appelé également taux variable ou crédit révisable, le taux révisable se montre plus souple par rapport au taux fixe. La souscription à un crédit à taux révisable vous permet de bénéficier d’un taux inférieur par rapport au taux fixe en vigueur. En plus de son taux relativement avantageux, ce type de crédit peut également être sécurisé pendant la durée de l’emprunt, c’est le cas notamment du taux capé. Le taux de ce dernier est limité à 3,65% avec une marge de plus ou moins 2%. La révision du taux d’intérêt en crédit révisable s’effectue annuellement, en général à la date anniversaire du contrat. Le montant du taux sera évalué à partir de l’indice de référence.

Taux d’intérêt d’un emprunt : le taux effectif global

Le taux effectif global ou TEG est obligatoire dans toutes les offres de crédit. Il renseigne l’emprunteur sur le coût total de son crédit en prenant en compte tous les frais et accessoires perçus par la banque. Ceux-ci comprennent les frais de dossier, les diverses commissions des courtiers, les frais de garanties ainsi que les frais d’assurance dans certains contrats. Afin de mieux protéger les emprunteurs, le TEG ne doit jamais se trouver au-dessus du taux d’usure imposé par la loi. Les renseignements fournis par le TEG s’avèrent très intéressants dans la mesure où ils vous permettront de comparer les offres disponibles sur le marché.

Taux d’intérêt d’un emprunt : le taux d’usure

Dans le domaine du crédit, la législation empêche un organisme de crédit de faire un emprunt avec un taux dépassant le seuil fixé par la Banque de France. La révision du taux d’usure est effectuée selon la variation des taux directeurs. Bouclier efficace pour épargner les emprunteurs d’un éventuel abus des organismes emprunteurs, le taux d’usure détermine le plafond total du TEG en fonction du type de crédit souscrit. Pour 2010, le taux d’usure est fixé à 6,57% pour un taux fixe, 5,92% pour un taux variable et 19,71% pour les revolving.

Autres articles à lire

  • Crédit immobilier : taux fixe ou variable, lequel choisir ?

    Le taux à appliquer dans un contrat de crédit immobilier peut être fixe ou variable. Ces deux options fonctionnent de manière différente, mais présentent chacun des avantages et des contraintes que l’emprunteur doit prendre en considération avant de conclure le contrat de prêt.

  • Crédit immobilier, découvrez comment ça marche ?

    Vous voulez investir dans l’immobilier pourtant vous manquez de financement ? Souscrire à un crédit immobilier sera pour vous une solution bien réfléchie. Découvrez comment faire ?

  • Copropriété : des solutions pour le financement de gros travaux

    Le financement de gros travaux représente toujours un problème pour les copropriétaires. Voici quelques solutions pour amoindrir les coûts de ces réaménagements s’avérant parfois incontournables pour préserver la qualité de vie des occupants de l’immeuble.

  • Comment négocier un prêt immobilier ?

    Plus vous aurez d’apport, plus le taux que vous proposera la banque sera bas également et avantageux. C’est une logique car la banque prend alors moins de risques sur une durée plus courte. Plus la durée du prêt est longue plus le taux sera élevé, le risque augmentant avec le temps.

  • PTZ+ : une disposition plus profitable pour les acquéreurs de logement HLM

    Une disposition plus profitable a été mise en place dans le cadre de la loi Alur afin d’aider les locataires d’un appartement HLM à acquérir leur logement. Les conditions d’obtention du PTZ+ (Prêt à taux zéro renforcé) ont été assouplies pour eux.