Hausse de la taxe foncière depuis 2004

La taxe foncière devient un sujet épineux. La limite de paiement de la taxe foncière aux administrations communales était fixée le vendredi 15 octobre.

La hausse de la taxe foncière pèse lourd

Depuis 2004 jusqu’en 2010, certains propriétaires immobiliers ont observé une hausse continue de l’impôt foncier dans leur commune. C’est ce qui ressort de l’étude de l’Observatoire de l’Union Nationale de la Propriété Immobilière, l’UNPI, sur les statistiques des taxes foncières sur les propriétés bâties. Dans la région du Languedoc-Roussillon, le régime d’imposition foncier a augmenté de plus de 90 % depuis 2004. Il a également subi une hausse de près de 71 % en Auvergne, de 64,49 % en Île-de-France et de 60 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour les propriétaires qui désirent connaître le taux d’augmentation de la taxe foncière dans leur commune, des données précises sont disponibles sur le site internet de la direction générale des impôts.

La hausse de la taxe foncière dévoile ses motivations

Les recettes fiscales générées par la perception des contributions foncières servent à alimenter le budget des communes, des intercommunalités, des départements et des régions. Le but est donc d’améliorer les services proposés et de développer les équipements publics collectifs. Selon le président de l’UNPI, cet impôt est jugé comme excessif et alourdit fortement les dépenses des propriétaires immobiliers. Bien que cette taxe ait été établie et votée par les collectivités territoriales elles-mêmes et par les élus politiques, l’évolution de l’impôt foncier inquiète des propriétaires immobiliers. Étant donné le mécontentement des contribuables, chaque collectivité se renvoie la responsabilité même si toutes sans exception ont leur part d’implication.

L’augmentation de la taxe foncière n’est pas appliquée partout

Même si l’augmentation du taux d’imposition de la taxe foncière est très forte dans certaines communes, cette tendance n’est pas de mise partout en France. Par exemple, dans la commune de Laurette, le maire n’a pas changé le régime d’imposition foncier depuis 21 ans, ce qui réjouit les habitants de la commune du canton de la Grand-croix. Toutefois, malgré cela le montant des impôts locaux comme la taxe d’habitation et l’impôt foncier ont quand même augmenté. Cependant, la hausse n’est pas aussi significative que dans les communes de France les plus touchées par cette hausse du tribut foncier. La commune de Mauvezin-sur-Gupie, quant à elle, a réduit le taux de sa taxe foncière de 2,62 %.

Autres articles à lire

  • Taxe foncière sur les propriétés bâties

    La taxe foncière sur les propriétés bâties est l’un des impôts qui constituent le budget principal des collectivités territoriales (communes, inter communautés, régions et départements). Lumière sur la taxe foncière sur les propriétés bâties.

  • ISF : ce qui devrait changer

    Eric Lebrun, professeur de fiscalité et de gestion de patrimoine à l’ESC Chambéry Savoie et consultant analyse pour vous ce qui va changer pour l’ISF

  • Déclarer ses impôts en ligne

    Lancée en 2005, la déclaration d’impôt par Internet a connu un grand succès auprès des contribuables attirés par l’important gain de temps. Pour faciliter votre déclaration annuelle, adopter la procédure directement en ligne. Découvrez cette nouvelle manière de déclarer ses impôts.
    Voir aussi : payer ses impôts en ligne

  • Fiscalité du patrimoine : l’ISF allégé et le bouclier fiscal supprimé

    Les mesures rectificatives de la loi de finances sur la fiscalité du patrimoine portant sur un allègement de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) et sur une suppression du bouclier fiscal ont été adoptées, le 14 juin dernier, par l’Assemblée nationale.

  • Les taxes en hausse pour les Français

    Pour atteindre son objectif de stabilité financière, impliquant notamment une dette publique à 3 % du PIB, l’État français a institué une nouvelle série de hausses fiscales, dont une vingtaine concernent les ménages les plus aisés et les entreprises.