Vers un blocage des prix de l’essence ?

Les tarifs à la pompe ont subi une hausse incessante au cours de ces dernières semaines. Le coût moyen du gazole a atteint 1,45 euro. Face à ce contexte, l’idée d’un blocage des prix est remise sur le tapis.

Une question à revoir

Le gazole n’est pas le seul à être touché par la flambée de prix. Les coûts de l’essence super sans plomb 98 et le sans-plomb 95 ont également augmenté. Les prix avoisinent les records historiques qui ont été enregistrés en mars 2012 pour le gazole et en avril de cette année pour le super sans-plomb, selon les derniers relevés publiés par le ministère de l’Écologie et de l’Énergie. L’opinion estime que les pouvoirs publics doivent prendre des mesures adéquates afin de juguler cette hausse des prix du carburant.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande avait promis de bloquer temporairement les prix de l’essence et du gazole. Comme les coûts des combustibles ont accusé une baisse aux mois de mai et juin, la mise en œuvre d’une telle mesure s’avérait superflue. Cependant, on a assisté depuis le mois de juillet à une progression des prix du baril de pétrole brut et à une dévaluation de la monnaie européenne par rapport au dollar. Face à cette augmentation incessante des prix à la pompe, les consommateurs estiment qu’il est temps de revoir cette question de blocage des prix.

Une mesure qui n’est pas facile à mettre en œuvre

Face à la pression, le gouvernement a annoncé par le biais du ministre de l’Économie que des actions seront entreprises avant la rentrée afin de mettre terme à cette hausse des prix à la pompe. Les pouvoirs publics explorent plusieurs pistes, dont le blocage temporaire des prix. Ils reconnaissent toutefois que cette mesure ne sera pas facile à appliquer. Elle se heurte en effet à la réticence des professionnels du secteur dont certains seraient contraints de vendre à perte.

Le blocage des marges des distributeurs représente également une autre solution, mais en fin de compte, cette disposition permettrait seulement de modérer l’augmentation des prix à la pompe, mais ne pourrait pas neutraliser complètement la hausse. Les pétroliers suggèrent une réduction des taxes sur les carburants ou une mise en œuvre d’un système de taxation variable. Les décisions de Bercy seront connues après le 28 août prochain.

Autres articles à lire

  • Services publics : des applications pour smartphone

    Certaines applications pour smartphone vous facilitent la vie. Elles vous épargnent de fastidieux déplacements auprès de plusieurs services publics pour vous renseigner, vous acquitter des démarches administratives ou vous informer sur votre situation. Découvrez quelques-unes sur cette page.

  • Allocation journalière du proche aidant : qui est éligible ?

    Elle est très attendue par plus de 11 millions de bénéficiaires, dont 7 millions d’aidants salariés. L’AJPA ou allocation journalière du proche aidant consiste en une prestation versée aux personnes qui arrêtent de travailler de manière temporaire afin de s’occuper de l’un de leurs proches en perte d’autonomie et en situation de handicap.

  • Emploi : les secteurs qui embaucheront en 2014

    Les cabinets de recrutement s’attendent à ce qu’une légère embellie du marché de l’emploi succède à la morosité constatée au cours de l’année 2013. Il serait intéressant de faire un tour d’horizon des secteurs qui embaucheront en 2014.

  • Pouvoir d’achat : baisse historique en 2012

    Pour la première fois depuis 1984, le pouvoir d’achat des ménages français a enregistré une baisse historique en 2012. Les revenus disponibles bruts ont en effet été plombés par une forte augmentation des impôts au cours du second semestre.

  • Emploi : quels sont les entreprises et les secteurs qui recrutent ?

    Ces derniers temps, les métiers de l’informatique et de la télécommunication ainsi que ceux de la vente sont réputés pour leur résistance à la crise. Il existe cependant d’autres secteurs et des entreprises qui recrutent actuellement. Qui sont-ils ?